Aller au contenu

Terrasse en bois pas chère

Une terrasse en bois même peu onéreuse, doit être durable, solide et bien évidemment conviviale.

Lors de sa construction, une terrasse bois c’est avant tout le soin apporté aux sections de bois employées pour le cadre et les supports qui le maintiennent en place sans oublier l’indispensable bonne ventilation de la sous face.

terrasse-bois-simple-terminée

Si le cadre de votre terrasse est stable, ancré et fixé solidement, le platelage (de qualité) sera durable, sans déformation notable avant de nombreuses années.

Que l’emplacement de destination soit stabilisé ou non, mettre en œuvre une terrasse en bois simple est un chantier sans encombres, rapidement réalisé.

Temps de réalisation

Si la surface à couvrir oscille entre 15 et 40 m², qu’il n’est pas utile de terrasser ou d’arracher des plantations, le temps de réalisation de cette terrasse en bois sera compris entre 2 et 4 jours.

Cette fourchette peut varier selon la nature du terrain, l’implantation par rapport à la maison, etc.

Terrasse peu onéreuse : le bois

lame terrasse classe 4

Les essences commercialisées sont très très souvent des résineux traités en autoclave, fréquemment proposées sous la dénomination « bois du nord » ou « pin rouge du nord » dont l’épaisseur doit se situer entre 25 et 27 mm avec une préférence à 27 mm.

La largeur des planches doit se situer entre 120 mm et 145 mm minimum.

En dessous de ces largeurs, la quantité de vis à fixer augmente de façon significative en effet, il faut toujours 2 vis par planche sur chaque lambourde.

La classe d’usage de l’ensemble de la structure (platelage, chevronnage, …) doit avoir subi un traitement de classe 4 afin que le bois mis en œuvre soit vraiment durable et ne jamais être en contact direct avec le sol.

Aspects visuels et structurels du bois

  • L’aspect : Des lames de bois en bon état, non choquées ni abîmées, idem pour les chevrons qu’ils soient bruts ou rabotés qui plus est d’une section suffisante (brut 50x 75 mm/Raboté 45×70 mm)
  • Nœuds : De préférence du bois de cœur sans nœuds (ou petits) qui tôt ou tard finiront par laisser le trou de leur emplacement !
  • Planéité : des lames bien délignées et rabotées qui se fixeront correctement … Pas de tuilage ou déformation apparente !
  • Calibrage : largeur identique, épaisseur. Afin de ne pas consommer trop de vis, une largeur de lame de 145 mm est souhaitable, de plus c’est la plus courante.

Rendre le bois durable

sawmill 3686239 640

Sans traitement préalable une grande partie des bois résineux posés en platelage ne sont pas très durables à l’exception du Mélèze Douglas, du Red Cédar (en bardage), etc

Pour augmenter leur résistance à l’humidité et aux insectes, les bois posés en platelage, bardage, clôture, subissent un traitement à cœur.

Durée de vie terrasse en bois

terrasse-pin-classe-4-pas-entretenue

Le traitement du bois augmente très notablement la durée de vie des bois résineux (et de bien d’autres) qui, dans ce cas peut facilement dépasser les 15 voire 20 ans. Une terrasse non entretenue (rien à part la pluie) ressemble au bout d’une dizaine d’années à la photo ci-contre.

Ces méthodes de préservation (autoclave, thermique) associées à quelques règles de poses, permettent à ces essences d’obtenir une durabilité bien supérieure à 10 ans

Toutefois afin de profiter le plus longtemps possible d’une terrasse en résineux, quelques pistes :

  • Le chevronnage sur lequel la terrasse est posée doit être d’une solidité sans faille : section suffisante des bois employés, entraxe des chevrons, qualité de la visserie de fixation du chevronnage, supports en les lambourdes et le sol, traitement de classe 4.
  • Les vis qui maintiennent lames de terrasse doivent être en inox de préférence A2 ou A4 selon la situation géographique: A4 en bord de mer ou A2 dans les terres. De plus la longueur de celles-ci doit être calculée selon l’épaisseur du bois de platelage.
  • Ne pas laisser la terrasse et le bois s’encrasser notamment au niveau des jonctions … qui finiront par se dégrader irrémédiablement.
  • L’air doit circuler librement sous la terrasse afin de ne pas retenir l’humidité, qui sera synonyme de pourrissement à court terme.
  • Comme le bois change de couleur, il devient gris, il y a des produits qui ralentissent ce phénomène et qui plus est le protège. Vous avez sur le site un article sur Nettoyer, entretenir et dégriser une terrasse en bois.
  • Pour être vraiment durable le platelage doit avoir une épaisseur minimale de 21 mm, les lames de qualité en bois résineux font généralement 25 mm voir 27 mm et ont été traitées à cœur (350 l/M3 de bois), leur conférant l’appellation classe 4.

Techniques de préservation du bois de terrasse

  • Traitement en Autoclave : Il s’agit d’une sorte de gros faitout, fonctionnant en surpression dans lequel les lames de bois sont placées pour recevoir le traitement à cœur (solutions organiques, sels hydrosolubles, …). Selon le taux de saturation des produits dans le bois celui-ci est catégorisé en classe2, 3 ou 4. C’est la technique la plus employée actuellement pour préserver efficacement les bois.
  • Thermo chauffage : le principe consiste, en quelque sorte, à monter le bois en température, entre 180 et 250 degrés, pour le préserver . Lorsqu’il a été porté à ces températures, le bois devient hydrophobe. Cette technique considérablement la stabilité dimensionnelle des essences ainsi que leur durée de vie face aux intempéries. Le bois traité thermiquement est plus dur qu’à l’état naturel mais aussi un peu plus cassant.
  • Trempage : Le bois est immergé dans des bacs contenant des produits de préservation. La durée d’immersion est proportionnelle à la taille des pièces à traiter. Cette technique est généralement utilisée pour les bois de classe 1 et 2 … donc pas ou peu pertinente pour les éléments qui composent une terrasse en bois.
  • Bois brulé : Plutôt utilisée sur les bois posés en bardage ou parement périphérique sur les terrasses. Le bois prend une coloration noire/grisée difficilement altérable. C’est un excellent moyen de préserver un bois de façade. Cette technique de préservation très efficace mais peu utilisée sous nos contrées est appelée Yakisugi ou Shou Sugi Ban et vient du Japon.

Bois couramment utilisés et caractéristiques

lames terrasse fixations apparentes

Les essences couramment employées qui, après traitement servent à fabriquer des lames de terrasse, du bardage, du mobilier de jardin, …, sont le mélèze, le pin sylvestre, le Red Cedar, le pin douglas, le pin rouge du nord, etc.

Ces bois du nord sont employés car leur « pousse est rapide », entre 25 et 60 ans pour la majorité des espèces exploitées.

Cette rapidité de croissance (pour un arbre) permet notamment d’avoir des volumes de grumes importants tout en proposant des lames de bois qualitatives à des prix abordables.

La largeur et l’épaisseur des lames

Pour la largeur des lames de platelage c’est affaire de gout et de quantité de vis à fixer, moins les lames sont larges plus il faut de vis … inox ! Ex : Pour des lames dont la largeur est de 145 mm, avec un lambourdage entraxé à 45 cm max, il faut compter environ 35 vis par m² posé. Si les lames sont plus étroites … il en faudra bien plus.

Dans un cadre professionnel comme ce type d’ouvrage est garanti 10 ans notamment grâce à la garantie décennale (obligatoire) souscrite par l’entreprise, il n’y a guère de marge d’erreur.

Supports de la terrasse

Que le cadre de votre future terrasse repose sur des plots réglables, des agglos pleins, des pieux en bois (technique des pieux battus), des vis de fondation, ceux ci doivent être parfaitement stables, fixés et bien posés car la durée de vie de votre terrasse en dépend directement.

Une mauvaise assise de cette structure en bois entraînera à court terme un effet de vague sur le platelage extrêmement difficile à réparer.

Cet effet de vague, outre l’aspect esthétique peu favorable nécessite un démontage et une reprise complète de l’ouvrage car l’intégrité de la structure est compromise.

Cadre de la terrasse

cadre terrasse lambourdes

Les lambourdes employées doivent être d’une essence dont la densité et le traitement sont « très » similaires  aux lames mises en œuvre.

De plus, afin d’améliorer la stabilité dimensionnelle et de faciliter la pose, l’utilisation de lambourdes classe 4, dégauchies et rabotées constituent un bon atout.

Exemple : vous faites poser des lames en pin sylvestre traité classe 4, il est essentiel que l’essence qui composera votre cadre de terrasse soit traitée classe 4 et réalisé dans un bois ayant une densité similaire.

La quincaillerie

vis inox terrasse bois 5X60

Les vis et fixations utilisées lors de la mise en œuvre du cadre (hors platelage) doivent pour leur très grande majorité être en inox A2 ou A4

La nature du métal (inox ou pas) employé pour les fixations est défini en fonction de son emplacement ( dessus, dessous, fixation du cadre, …) sur la future terrasse.

Pour les terrasses que nous posons, les vis proviennent toujours d’une enseigne connue et reconnue pour la qualité de sa quincaillerie.

Plus le milieu est salin, meilleure doit être la qualité des fixations employées … .

En revanche pour les lames voici ce que dit le DTU 51.4 :

Vissage pour supports bois
La fixation retenue pour les lames de platelages est de la vis inox A2 ou A4 . Les pointes sont proscrites.
La galvanisation et l’électrozingage sont proscrits.
Deux types de vis peuvent être utilisés :
– vis à congé de filet sous tête correspondant au moins à l’épaisseur de la lame ;
– vis auto-serrantes à double pas avec rupture de pas implantée précisément en limite de lame et lambourde.

Les réseaux de distribution des lames et lambourdes

Ces essences de résineux préservés sont les plus vendues. Elles sont présentes en quantités auprès d’enseignes spécialisées, généralistes avec un niveau de qualité « variable ».

Le bois de terrasse dans les solderies et autres vendeurs de prix : Le principe de Précaution est requis. Ce sont très souvent des lots de bois déclassés par les scieries sur lesquels les pertes seront importantes. Pour une petite surface, près ou plus de 20% de perte, ce n’est pas grave … Sur une surface plus importante, le prix au m² augmente considérablement et le temps de pose aussi !

Terrasse en bois la moins chère possible … presque gratuite

Les lames de bois les moins chères et les plus faciles à trouver sont … les palettes !!  

Un petit bémol sur le bois de palette: Un entrepreneur ne prendra pas le risque de mettre en oeuvre en platelage extérieur ce type de bois non traité, non calibré

En revanche, pour créer un espace vraiment pas cher au fond du jardin, vous pouvez vous lancer …

En cherchant un peu vous trouverez facilement des magasins ou des professionnels qui souhaitent s’en débarrasser et souvent gratuitement si vous les enlevez !

Bois de palettes Avantages

Ressource gratuite et facilement disponible

Vous n’avez que la quincaillerie à acheter, une réalisation qui peut être originale sur une petite surface, les lames peuvent être agencées en caillebotis, en motifs divers …

Inconvénients du bois de palette 

Bois brut souvent blanc (peuplier, …) sans traitement préalable donc très peu durable : 5 ans dans le meilleur des cas … et encore si le cadre est bien ventilé et les fixations de qualité.

Mieux vaut prévoir un ponçage ou mieux un coup de rabot (stationnaire) des lames sinon gare aux échardes ou aux bouts de clous.

Lames généralement assez minces (< à 15 mm) peu larges (< à 100 mm) et plutôt courtes qui vont nécessiter une « certaine » quantité de vis et un chevronnage serré pour être maintenues convenablement !

  • Longueurs et largeurs des lames variables …
  • En bois de piètre qualité le plus souvent résineux ou blanc
  • Aucune garantie de durabilité
  • A réserver pour les fabrications intérieures ou ceux qui aiment changer régulièrement.
1 Partages
Enregistrer1
Partagez