Le bois utilisé en menuiserie pour les parquets, clôtures, terrasses en bois est issu d’un végétal étroitement lié à l’eau et l’étape du séchage est essentielle dans une majorité d’ouvrages.

Le pourcentage d’humidité est une donnée très importante, pour la mise en œuvre des bois de construction, car il a une influence directe sur certaines propriétés, toutes intimement liées.

S’assurer du taux d’humidité d’un bois et de son environnement, avant sa pose est l’un des éléments clé pour un ouvrage pérenne.

Humidité du bois mal contrôlée : conséquences

Un taux d’humidité trop important ou mal contrôlé va agir immédiatement ou très rapidement sur :

  • La masse / le poids
  • Les dimensions : dilatation, rétractation
  • Effet de tuilage en séchant, déformation
  • La qualité donc la durée de vie de l’ouvrage
  • Les propriétés physiques et mécaniques

Une bonne maitrise de ce paramètre est essentielle et ce, quel que soit le type d’ouvrage dans lequel le bois est utilisé, afin d’éviter tout litige.

Taux d’humidité des bois

La teneur en humidité des bois travaillés (sciés) est régie par la Norme NF EN 13183 (Alinéa 1 méthode par dessiccation et 2 méthode électrique par résistance).

Il s’agit du ratio quantité d’eau (masse) contenue dans le bois sur le poids du bois sec.

Soit : Humidité en % = Poids de l’eau / Poids du bois sec

A savoir : Un arbre sur pied, selon son espèce, son environnement, a un taux d’humidité qui oscille entre 50 % et près de 200 %.

A suivre

Humidimètre