Aller au contenu

Pieux battus en bois

Cette technique, très ancienne, des pieux battus en bois permet, rapidement et très efficacement de stabiliser le cadre d’une terrasse en bois ou composite.

Les pieux sont disposés à intervalles réguliers choisis, et enfoncés dans le sol, à l’aide d’une masse ou d’un enfonce pieux, jusqu’au refus (ne rentre plus du tout).

Ces pieux bois, une fois en place, vont servir d’éléments de fondation pour maintenir l’ensemble du cadre de la terrasse.

Un procédé, nettement plus récent, tout aussi efficace et reprenant le même principe, consiste à utiliser des vis de fondation en acier zingué.

Les Vis de fondation ou les pieux battus ?

vis de fondation terrasse

Depuis quelques années déjà, il existe des vis de fondations en acier galvanisé, permettant lors de la pose d’une terrasse en bois de réaliser des fondations légères mais très efficaces.

Le procédé est rapide et assez simple à poser, grâce à l’aide d’une machine spécifique. La base est vissée en terre et offre une portance et une reprise de charge surprenantes. De plus, ces vis de fondations sont pourvues d’un dispositif de réglage afin d’assurer un calage et une planéité efficaces.

Toutefois, pour certains types de sols, l’utilisation de pieux battus en bois s’avère plus appropriée, notamment lorsque les vis de fondation ne vont pas suffisamment profond.

Les pieux, une fois enfoncés, vont servir d’éléments de fondation. Le cadre de la terrasse est fixé, mécaniquement, sur les pieux après calage.

Dans le cas d’une terrasse à double structure, Les pieux sont espacés d’environ 1 m, sur la structure primaire soit environ 1,5 pieu / m².

Reprise de charge des pieux battus en bois : Un pieu, de section 60×40 mm (comme les lambourdes), enfoncé à 1 m, reprend une charge bien supérieure à 500 kg. Plus de détails ici.

Cette technique des pieux battus en bois a été utilisée durant des siècles, pour construire les fondations de certains de nos châteaux comme Chambord, Chenonceau, et bien d’autres ouvrages.

Quelles essences pour les pieux battus en bois ?

Les bois de pays

Certains bois de pays se prêtent bien, sans traitement, à cette technique, notamment ceux employés pour clore les pâtures, dans une section moindre, mais plus nombreux au m², il s’agit de maintenir une terrasse en bois du Nord :

  • Le Châtaignier : c’est un bois qui a une très bonne stabilité dimensionnelle, assortie d’une excellente résistance à l’humidité, raison pour laquelle nous l’employons. De plus, c’est un bois de pays.
  • Le Robinier ou faux acacia : Le seul bois Européen en classe 4 naturelle, sa couleur jaune initialement, vire au brun / gris avec le temps. C’est un bois assez dense et très durable pour une utilisation en pieux battus. Sa durée de vie en terre, est supérieure à 20 ans.
  • Le chêne : depuis quelques temps pas toujours facile d’en trouver, mais, il peut s’employer pour la technique des pieux battus en bois.

Les bois exotiques

Le bois que nous employons en pieux battus, est très fréquemment le même que les lambourdes exotiques utilisées pour le platelage, parmi les plus courants :

  • Le Massaranduba : Classe 5 naturelle, imputrescible, très dense (1,10), utilisé aussi en lames de terrasse. Pour la technique des pieux battus en bois mon préféré. (pieux bois imputrescible)
  • Le Niové : Classe 4 naturelle, non imprégnable, plutôt dense (0,88) et doté d’une bonne résistance aux insectes, par ailleurs sa classe d’emploi lui permet de rester en contact avec le sol
  • Le Bilinga : plutôt jaune, avec des caractéristiques similaires au Niové, sauf la densité de 0,78

1 Partages
Enregistrer1
Partagez