Aller au contenu

Choisir son bois de terrasse

Bien choisir l’essence qui va constituer le platelage votre terrasse en bois, est une étape très importante qui nécessite toute votre attention.

En effet les lames et/ou caillebotis composent la partie visible et la plus exposée cet ouvrage en bois, en conséquence, le bois employé doit, pour être durable, répondre à des caractéristiques précises.

Si les démarches administratives (au besoin), nécessaires à l’implantation de votre terrasse sont bouclées, le choix du bois constitue la seconde étape.

Préalable au choix du bois de terrasse

Il est possible de réaliser des terrasses durables avec différentes essences de bois, résineux traités ou non, bois de pays, bois exotiques, au profil lisse, strié, bombé, plus ou moins large, etc.

Ces choix sont à prendre en compte, selon les gouts de chacun et le rendu souhaité.

Durée de service / de vie

La durée de vie d’une terrasse en bois est conditionnée par différents facteurs, tous importants :

  1. Le support et le cadre de la terrasse : Les lambourdes employées pour réaliser le cadre doivent avoir une densité similaire aux lames de terrasse.
  2. Lames de terrasse bois et lambourdes doivent avoir une section (largeur / épaisseur) suffisamment importante pour être durables. Toutefois
  3. La ventilation : une terrasse durable nécessite une bonne circulation de l’air en sous face, pour limiter la stagnation de l’humidité résiduelle.
  4. La pente pour faciliter l’écoulement de l’eau (cf DTU 51.4)
  5. Le type de fixations employées pour le cadre et maintenir les lames de terrasse ( Inox A2 ou inox A4 selon l’environnement) d’une section suffisante;
  6. La stabilité du support sur lequel la terrasse doit reposer : maintien par la technique des pieux battus, vis de fondation, plots réglables, cales plastique, réalisation d’une double structure, etc

Durée de garantie

En tant que professionnels, nous avons une obligation de résultat, en conséquence les bois que nous mettons en œuvre, sont prévus pour un usage donné et pour certains, résineux, bois thermo chauffés, etc, ils ont subi un traitement de préservation.

Nous garantissons notre travail par le biais de l’assurance décennale obligatoire que nous avons souscrite : 10 ans .

Que votre choix se porte sur un bois résineux, un bois de pays, un bois exotique, un bois thermo chauffé ou un bois composite, il y en a pour tous les gouts, tous les budgets et toutes les utilisations (intensives ou pas).

Les bois résineux

Arbres à pousse assez rapide (30 à 50 ans), Ils sont présents dans tous les réseaux de distribution et bénéficient souvent d’un excellent rapport Qualité/Prix. Selon leur origine géographique, climat très froid ou plus tempéré, les caractéristiques changent quelque peu.

La plupart des bois résineux utilisés en terrasse, subissent pour les rendre durables, un traitement autoclave, classe 4, afin de renforcer notablement leur résistance aux intempéries et insectes xylophages. Les classes d’emploi du bois en résumé.

Ce traitement leur donne une couleur légèrement verte ou marron (selon), qui disparait après quelques semaines d’exposition aux intempéries et UV, pour laisser place à la couleur naturelle du bois employé.

Cèdre rouge ou Red Cedar

red-cedar-aspect-illustration

Parmi les bois résineux, il s’agit de l’un des plus onéreux, mais aussi le plus joli. Sa classe d’emploi 3.2 le rend naturellement résistant à l’humidité, nettement moins à certains insectes xylophages (comme beaucoup de bois). Transformé en lames de bardage, sa durée de vie estimée se situe entre 50 et 100 ans.

C’est un bois qui possède une faible dureté Monnin (1,1), donc assez facile à travailler mais il est sensible au poinçonnement (chocs).

Les belles couleurs initiales, laissent place à gris légèrement cendré, après quelques mois d’exposition aux intempéries. Si vous souhaitez préserver la teinte initiale, l’application d’un saturateur est requise.

  • Caractéristiques : Après la pose, de brun avec des reflets jaune clair, ou brun rosé, voir brun rougeâtre, ou encore chocolat, il a de belles flammes sur dosse. Le Red Cedar est un bois à pousse rapide, qui plus est très stable.
  • Origine : Amérique du Nord : Canada (Western Red Cedar), quelques parcelles en Europe
  • Densité, fil du bois : C’est un bois léger densité 0,37 ou 370 kg/m3. Le Red Cedar possède un grain moyen et un fil droit.
  • Utilisations principales : Lame de terrasse, bardage, mobilier, etc

Pin Douglas ou Pin Orégon

pin douglas illustration

Depuis près de 70 ans, le pin Douglas est devenu la principale essence de reboisement de moyenne montagne en France, 1er producteur Européen. Le pin douglas est un arbre à pousse relativement rapide, 40 à 70 ans pour obtenir un arbre à maturité, lui conférant un bon niveau de productivité, qui plus est, issu de massifs forestiers gérés durablement.

Il diffère de son cousin Nord Américain, par un fil légèrement plus épais, et la présence un peu plus prononcée de nœuds. Le douglas, comme l’épicéa est une essence fissile. Si le bois employé, est purgé d’aubier (très peu durable), le douglas comme bois de construction, constitue une essence très durable (classe d’emploi naturelle 3 si purgé d’aubier).

Pour certaines applications, le douglas subit un traitement de préservation en autoclave (classe 4).

Pour son utilisation en terrasses bois (autoclavé ou naturel sans aubier) les types de lames disponibles sont très variés : bombées, striées, structuré , pour fixation invisible par clips, aboutables comme les lames de parquet massif (rainure languette), etc.

  • Caractéristiques : Bois à la teinte rose « saumon » plutôt facile à travailler, doté d’un bel aspect esthétique.
  • Origine : France pour le pin Douglas (moyenne montagne), Amérique du Nord (Pin Orégon)
  • Densité : 0,55 ou 550 kg / m3 à 12 % d’humidité en fait un bois assez tendre mais durable
  • Utilisations : Palissades, bois de structure, terrasses en bois, volets battants, lamellé collé, bardages, etc

Epicéa

Epicéa bois illustration

L’épicéa est un bois tendre, issu de forêts du nord de l’Europe. C’est un bois dont la classe d’emploi naturelle le place plutôt en menuiserie intérieure. Son utilisation en extérieur nécessite généralement un traitement autoclave. L’épicéa reste un bois facile à travailler avec néanmoins quelques précautions car c’est un bois fissile . Il accepte facilement toutes sortes de finitions pour mettre en valeur son aspect naturel : Cérusé, brossage, verni , etc

La ressource est disponible en quantité et qualifiée de durable. L’épicéa bénéficie très fréquemment du label PEFC .

  • Caractéristiques : bois clair à la teinte presque blanchâtre, grain fin et fil droit. Sa faible densité le rend assez sensible au poinçonnement.
  • Origine : Europe du nord, France, Russie, …
  • Densité : 0,45 ou 450 kg / m3 à 12 % d’humidité.
  • Utilisations : Lambris, bardages après traitement autoclave, parquet, charpenterie, etc

Mélèze de Sibérie

bardeaux mélèze de Sibérie

Le climat rigoureux dans lequel le Mélèze de Sibérie croit, le rend très résistant aux intempéries, mais c’est malgré tout un arbre à pousse relativement rapide doté de bonnes caractéristiques mécaniques. C’est un bois plutôt facile à travailler.

La durée de vie des lames, posées en bardage, est d’environ 30 ans.

On trouve des Mélèzes en France, mais avec une durabilité moindre (semble-t-il ?)

  • Caractéristiques : Teinte miel / blond, Grain moyen et fil droit. Utilisable en bardages sans traitement préalable de préservation.
  • Origine : Régions froides de Russie
  • Densité : 0,60 ou 600 kg / m3 à 12 % d’humidité
  • Utilisations : Bois de terrasse, parquets, bardages, charpente, bardeaux, divers travaux de menuiserie, …

Pin sylvestre ou pin rouge du nord

Terrasse-bois-du-nord-amenagee-Mondeville

C’est probablement, le résineux le plus employé pour réaliser des terrasses en bois et dans la construction. Il est commercialisé sous l’appellation « lame terrasse bois classe 4 » avec un vaste choix d’aspects : gougé, lisse, bombé, 2 peignes, etc.

Afin de garantir sa longévité, lorsqu’il est utilisé en platelages ou en bois de structure (lambourdes), le pin rouge du nord subit un traitement de préservation à cœur en autoclave. Ce traitement lui confère une classe d’usage de niveau 4 (Teinté vert ou marron), en l’absence de traitement, il ne serait pas très durable.

C’est un bois imprégnable, qui une fois traité, devient insensible aux champignons et insectes lignivores. Toutefois, pour conserver au mieux sa teinte initiale, des actions régulières d’entretien sont préconisées : dégrisant, saturateur. Comme c’est un bois facilement imprégnable, il réagit très bien au saturateur ainsi qu’au dégrisant.

Les lambourdes employées pour la structure de ces terrasses sont réalisées dans la même essence.

Une terrasse ou un bardage en pin rouge du nord doit être bien ventilée pour éviter toute humidité résiduelle. La circulation de l’air en sous face est d’ailleurs valable, pour toutes les terrasses en bois ou composite.

  • Caractéristiques : Le grain est moyen, le fil droit sans contrefil. La teinte initiale (pour les bois autoclavés) verte ou marron, change pour devenir blonde au bout de 1 à 2 mois, pour ensuite aller vers le gris.
  • Origine : Europe du Nord (Scandinavie, … ), Russie. C’est l’espèce (Pinus Sylvestris) la plus répandue sous nos latitudes.
  • Densité : 0,55 ou 550 kg/m3 à 12 % d’humidité. La dureté Monnin de 2,2 en fait un bois (un peu) sensible au poinçonnement.
  • Utilisations : lames de terrasse, clôtures en bois, claustras, pergolas, carports … Une majorité d’ouvrages en bois extérieurs ( Qualité / Prix/ Disponibilité)

Les bois de pays feuillus

Avec certaines essences, souvent taniques, châtaignier, robinier faux acacia, chêne, Il est tout à fait envisageable de réaliser une terrasse en bois de pays durable, sans que l’essence posée, ne subisse le moindre traitement.

Toutefois, il faudra, comme avec tout bois , entretenir un minimum ces lames de terrasse, exotique, résineux ou bois de pays, l’entretien est le même.

Dans nos régions, dont la Normandie fait partie, bardeaux et tuiles bois habillent durablement avec charme et élégance les toits et façades de maisons et parfois clochers.

Le châtaignier

tronc-chataignier-en-coupe-avec-roulure

C’est un bois très tanique (env 16 % de tanins), plus que le chêne en bois parfait, ce qui le rend très durable, malgré une densité presque faible. Toutefois, sa densité moindre, en fait un bois assez facile à travailler.

En platelages, un traitement de type saturateur, est préférable afin de préserver sa teinte initiale, comme quasiment tous les bois d’ailleurs.

C’est presque la bonne à tout faire des bois de pays, puisqu’il est possible de le transformer en : lames de terrasses, en parquets massifs (magnifique avec une bonne odeur à la pose rappelant les châtaignes) et contrecollés, en bardeaux, en éléments de charpente, en piquets, en meubles, etc

  • Caractéristiques/ teinte : Paille claire tirant vers la couleur du miel, plus soutenue après l’application d’une huile, lors d’une utilisation en parquet.
  • Origine : Essence européenne ? Perse ?
  • Densité : 0,6 soit environ 600 kg / m3 en fait un bois mi-dur
  • Utilisations : Purgé d’aubier (pas durable) en parquets massifs, bardeaux, éléments de charpenterie, tonnellerie, ébénisterie, terrasses en bois de pays …

Le robinier faux acacia

tronc robinier faux acacia

C’est un bois connu pour sa très bonne résistance en extérieur, mais aussi pour sa tendance naturelle au tuilage. Employé en bois de terrasse, il est considéré comme très durable et imputrescible: durée de vie une trentaine d’années. Pour l’usage en bois de terrasse, il faut prêter une attention particulière aux fixations qui doivent (comme toujours) être soigneusement disposées.

Compte tenu de sa robustesse naturelle, il est utilisé pour la réalisations de poteaux délimitant les pâtures, pour les sections faibles en manche d’outils, par les facteurs d’arcs ou plus simplement en terre pour constituer une haie rapidement.

Outre sa densité importante pour un bois de pays, le robinier faux acacia, est un bois à croissance rapide doté d’une capacité végétative envahissante.

  • Caractéristiques/ Teinte : Teinte, bois frais, jaune clair à citron
  • Origine : Est de l’Amérique du sud dans les Appalaches, introduit en France au 17e siècle.
  • Densité : 0,7 soit, selon son taux d’humidité, environ 700 kg / m3.
  • Utilisations : poteaux de clôture, lames de terrasse, bardages, manches d’outils, etc

Le chêne

chêne-illustration

Grande résistance, très durable, bonne densité, un fil et un toucher reconnaissables entre tous, « c’est « le bois de pays » le plus employé, lorsqu’il s’agit de qualité. Toutefois son usage pour créer des terrasses en bois est marginal. En extérieur, il est nettement plus employé pour créer des traverses paysagères.

Le chêne est présent partout dans la construction ou la rénovation dès qu’il s’agit de qualité.

Il faut entre 150 et 250 ans pour obtenir des chênes exploitables dans les métiers du bois.

  • Caractéristiques : Bois feuillu à croissance lente, largement dominante en Europe, vraiment durable en intérieur, Couleur foncée de brun clair à brun doré
  • Origine : France et pays environnants
  • Densité : 0,74 ou 740 kg/m3 en fait un bois de pays très dense, pas forcément facile à travailler.
  • Utilisations : Menuiseries souvent haut de gamme, Escaliers, charpentes, tonneaux, meubles, parquets, terrasses occasionnellement, etc

Les bois exotiques

Il y a vraiment beaucoup d’essences disponibles sur le marché, de qualité plus ou moins acceptable selon les réseaux de distribution ! Un bois, même noble mais mal séché, et mal entreposé, ne vieillira pas forcément bien et peut travailler !

Les métiers du bois demandent souvent, une expérience acquise au fil du temps ou du bois …

Comme il est devenu important de choisir des essences de bois exotiques issus de forêts gérées durablement, les essences qui figurent ci-après sont censées l’être … en principe ?

La traçabilité des grumes ou lames de terrasses exotiques n’est pas toujours simple à établir.

Amérique du sud : les bois

Le poumon de la planète est souvent le terme (impropre) employé pour désigner la forêt Amazonienne située en Amérique du Sud. Sur ce sous continent cette forêt représente environ 6,7 millions de Km², soit l’une des 3 plus grandes forêts primaires du monde.

L’exploitation des bois, encore plutôt anarchique, commence à peine, à être contrôlé et réglementé.

Les bois d’œuvre employés pour la réalisation de terrasses, issus de ces massifs forestiers, sont quasiment tous très denses et très durables. Une lame de terrasse bois exotique classe 4 est le minimum pour une réalisation durable.

Cumaru Jaune et ou Rouge

Terrasse-bois-exotique-cumaru-Bavent

Une terrasse en Cumaru jaune ou rouge constitue une bonne alternative à sa consœur en Ipé : durée de vie, densité, résistance aux insectes, à l’humidité et aspect similaires mais … un peu moins onéreux.

Le Cumaru doit avoir subi l’étape du séchoir, bois KD à 16 / 18 % d ‘humidité, pour être posé en platelages extérieurs, car c’est ainsi qu’il acquiert sa stabilité.

De plus, il est important de respecter scrupuleusement la distance de fixation entre les vis et le bord des lames, car dans le cas contraire, c’est un bois qui peut tuiler, assez rapidement.

Le cumaru résiste très bien aux insectes, champignons et posé dans de bonnes conditions, c’est un bois qui peut durer très longtemps … plus longtemps que la durée de vie de la piscine en photo ci contre.

Une fois les lames de Cumaru posées, si vous souhaitez préserver la couleur initiale, la préservation de l’application d’un saturateur doit être réalisé dans les meilleurs délais. Dans le cas contraire, c’est un bois qui devient gris, après exposition aux intempéries et UV, en quelques semaines.

  • Caractéristiques : Les variations de couleurs sont assez marquées, allant du brun rouge au brun jaune, avec un contre-fil assez peu marqué.
  • Origine : Amérique du sud
  • Densité : 1 soit 1000 kg / m3 à 12% d’humidité , c’est un bois non imprégnable qui coule.
  • Utilisations : Terrasse bois sur plot, piscines, parquets, mobilier de jardin, etc

Ipé

terrasse bois en ipe nettoyee 1


Bois très en vogue, il y a quelques années et victime de son succès, le prix du bois Ipé a un peu flambé. C’est un bois intéressant à bien des égards : bonne stabilité, grain très fin, couleur initiale très homogène et durabilité très bonne.

Outre son prix élevé, l’Ipé reste un bois très demandé pour la réalisation de terrasses en bois exotique, notamment grâce à ses qualités esthétiques et mécaniques.

Comme tous les bois exotiques très denses, la mise en œuvre nécessite des outils résistants et des lames de scie au carbure très affutées, la quincaillerie inox employée doit aussi être à l’avenant.

Quelle que soit l’utilisation qui en est faite, l’Ipé ne nécessite aucun traitement de préservation pour être très durable.

  • Caractéristiques : teinte brun rouge, un toucher très lisse et doté d’une bonne stabilité dimensionnelle.
  • Origine : Amérique du sud (Brésil) et centrale
  • Densité : 1,04 ou 1040 kg /m3 à 12% d’humidité, indice de dureté Monnin 14,6 en fait un bois très très résistant au poinçonnement et à l’abrasion
  • Utilisations : Terrasses en bois, mobilier de jardin, menuiseries haut de gamme, …

Itauba

Itauba lames illustration

Sous cette appellation commerciale, ce sont plusieurs d’espèces regroupées, du genre Mezilarus, appartenant à la famille des Lauracées (Lauriers). C’est un bois qui dégage une odeur agréable et peut servir de répulsif contre certains insectes. C’est un bois doux au toucher à la colorimétrie assez stable dans le temps.

Pour une utilisation en environnement humide, temporaire ou permanent, l’Itauba n’ a besoin d’ aucun traitement de préservation : entourage de piscine, habillage de spa, … Il est en classe 5 naturelle, purgé d’aubier.

En revanche, il est impératif de traiter l’Itauba contre les insectes à larves xylophages ou insectes de bois sec.

C’est un bois, qui pour être travaillé correctement, nécessite des lames de scie de 1 ère qualité (carbure de tungstène), car l’effet désaffutant est important.

  • Caractéristiques : la couleur de référence est Brun Jaune, le fil fin et droit sans contrefil.
  • Origine : Amérique du sud et plus particulièrement Brésil, Guyane Française.
  • Densité : 0,86 ou 860 kg/m3 à 12% d’humidité, avec un indice de dureté Monnin de 5,0, en fait un bois un peu sensible au poinçonnement.
  • Utilisations : Terrasses en bois, parquets, mobilier intérieur ou de jardin, escaliers, embarcations légères, ponts, etc

Massaranduba ou Maçaranduba

terrasse-en-massaranduba-cabourg

Bois très dense et très durable, le Massaranduba peut être utilisé pour la réalisation de terrasses dans des environnements marins ou en entourage de piscine. C’est un bois exotique qui bénéficie encore, d’un rapport Qualité/Prix acceptable.

Réaliser une terrasse en Massaranduba nécessite un outillage de coupe bien affuté et des machines assez puissantes. Lors de la pose des lames, un avant trou est indispensable avant de fixer chaque vis, dans le cas contraire, le bois se fend et les vis cassent fréquemment.

Si les lambourdes ont la même densité que les lames posées, ainsi qu’une quincaillerie de qualité, c’est une terrasse qui peut durer, sans problème, plusieurs décennies.

Le Massaranduba résiste très bien aux insectes, moisissures. C’est un bois qui a une tendance naturelle à la déformation, en conséquence une terrasse en Massaranduba doit être fixée avec des vis de très bonne qualité et le plus grand soin.

  • Caractéristiques : Très solide et très dense et très résistant à presque tout (insectes, humidité,…), c’est bois qui a un peu de contre-fil, avec une tendance à gercer en vieillissant sans que cela porte atteinte à sa résistance. Teinte rouge foncé après la pose, sans traitement de saturation, grise assez rapidement.
  • Origine : Amérique du Sud
  • Densité : proche de 1,1 ou 1100 kg / m3 à 12% d’humidité, bois non flottable et non imprégnable, dont l’indice de dureté Monnin est de 12,9 c’est un bois quasiment insensible au poinçonnement.
  • Utilisations : Pour la réalisation de terrasses en bois, de parquets, en bois de construction, etc

Muiracatiara

Muiracatiara bois tigré terrasse

Appelé aussi Bois Tigré (Tiger Wood), à cause des reflets noirs/brun très foncé présents dans le fil du bois. Une fois assemblé et posé en terrasse, c’est un bois typé, original, durable qui vous procurera un ouvrage authentique.

Le bois tigré est plus facile à travailler que l’ipé ou le massaranduba, mais doit être très correctement fixé sur les lambourdes constituant le cadre.

Si vous cherchez un bois original pour la réalisation de votre future terrasse en bois, pensez au Muiracatiara !

  • Caractéristiques : Teinte brun avec des nuances de rose/rouge, bonne durée de vie, le grain est fin, le fil droit avec un léger contrefil (selon les lames). Bois non imprégnable, non flottable et classe 4 naturelle.
  • Origine : Amérique du Sud
  • Densité : 0,8 ou 800 kg/m3 à 12% d’humidité avec une résistance au poinçonnement correcte. Dureté Monnin 6,1
  • Utilisations : En lames de terrasses, mobilier haut de gamme, parquets, etc

Afrique : Les bois

Ne sont présentes que les essences dont la commercialisation est autorisée, sans restrictions particulières, par la communauté Européenne et que l’on peut trouver assez facilement.

L’Afrique possède des massifs forestiers de 1er ordre, dont le Congo (RDC), l’Angola, la Zambie, la Tanzanie et le Mozambique concentrent à eux seuls près de la moitié de la ressource : soit 3 418 800 km² sur les 6 500 000 km² de forêts que compte ce continent.

Azobé

Azobé bois terrasse illustration

Pour ceux qui arpentent les planches de Deauville et/ou de Trouville, l’Azobé est le bois sur lequel vous flânez, durant les Week-end Normands ensoleillés.

Il est connu pour son extrême résistance à presque tous les outrages : sable, intempéries, air salin, abrasion, etc . Quoi qu’on lui fasse subir … il résiste à presque tout !

La réalisation de terrasses en Azobé nécessite des outils très affutés et puissants.

L’effet désaffutant de ce bois sur les Lames de scie et les forêts employés pour les avants trous est important.

C’est un bois qui perd difficilement son humidité mais qui la reprend avec la même difficulté, en conséquence, il bénéficie d’une bonne stabilité dimensionnelle au cours des saisons ou en bord de mer.

L’azobé résiste relativement bien aux tarets dans les eaux dites tempérées , nettement moins dans les eaux tropicales.

  • Caractéristiques : initialement l’azobé est rouge foncé et deviendra gris assez clair rapidement après la pose. Le grain est grossier et le contrefil accusé.
  • Origine : Afrique de l’Ouest et du Centre
  • Densité : 1,06 ou 1060 kg / m3 à 12 % d’humidité, l’azobé est un bois qui coule, indice de dureté Monnin 10,7
  • Utilisations : Les planches de Deauville, pontons, traverses de chemin de fer, terrasses en bois, charpenterie lourde, etc

Badi, Bilinga

Badi, Bilinga bois terrasse illustration

Le Badi est fréquemment utilisé pour la fabrication des lambourdes qui composent la structure d’une terrasse en bois. Il couvre toutes les classes d’emploi et peut être employé, sans traitement préalable, dans un environnement humide en permanence : milieu marin, eaux saumâtres.

Souvent, sous une même appellation commerciale, ce sont plusieurs espèces d’une même famille qui sont regroupées, le Badi n’y fait pas exception.

Sa mise en œuvre en bois de structure, comme les terrasses, nécessite, pour fixer une lame un avant trou préalable.

Le Badi / Bilinga est un bois que l’on trouve régulièrement avec l’appellation FSC® (Forest Stewardship Council®, ou Conseil de Soutien de la Forêt). Cette appellation internationale garantit que les bois travaillés sont issus de forêts gérées durablement.

  • Caractéristiques : Teinte jaune, légèrement orangé, le grain est moyen et le contrefil très marqué.
  • Origine : Afrique Centrale et de l’Ouest
  • Densité : 0,76 ou 760 kg /m3 à 12 % d’humidité , indice de dureté Monnin 5,3 en fait un bois peu sensible au poinçonnement
  • Utilisations : en lambourdes, en lames de terrasse, en bois d’œuvre, etc

Doussié

Doussié terrasse illustration

Sous cette appellation, plusieurs espèces de bois du genre Afzellia sont commercialisées (4 en tout). C’est un bois doté d’une bonne stabilité dimensionnelle.

Le Doussié résiste bien à plusieurs acides, et est employé pour la réalisation de cuves susceptibles de recevoir des produits chimiques.

Le Doussié possède un grain assez grossier et son emploi pour les ouvrages de menuiserie intérieure nécessite l’application d’un bouche pores.

  • Caractéristiques : la couleur dominante est Brun Rouge assez foncé, certaines variétés ont le cœur poudré jaune (Afzellia Bipidensis) le grain du bois est grossier et le fil droit avec parfois un contrefil assez léger.
  • Origine : Afrique de l’Ouest et Centrale
  • Densité : 0,7 ou 760 kg /m3 à 12 % d’humidité , indice de dureté Monnin 7,7 en fait un bois assez peu sensible au poinçonnement.
  • Utilisations : Pour changer en terrasses , en mobilier de jardin, en bois d’œuvre, ébénisterie haut de gamme, parquets (rendu très foncé), etc

Merbau

terrasse merbau illustration

Plusieurs espèces sont regroupées sous cette appellation commerciale du genre Intsia. Le Doussié est un bois qui nécessite un séchage lent pour son emploi en menuiserie intérieure ou extérieure.

C’est bois ne gerce pas et se déforme peu, il fait preuve d’une bonne stabilité aux intempéries. Son emploi pour la réalisation de terrasses et la fixation correcte des vis inox, nécessite la réalisation d’avant trous, dans le cas contraire , le bois peut se fendre et les vis risquent de casser.

Le Merbau est en classe d’emploi 4 mais son utilisation pour les environnements marins avec présence d’eau saumâtre est à proscrire. Ce n’est pas un bois de classe 5.

Outils bien affutés, au carbure de tungstène sont nécessaires pour la mise en œuvre mais une fois posé, le Doussié est durable, stable et très solide.

  • Caractéristiques : Bois de cœur brun orangé à brun rouge sombre selon l’exposition à la lumière, le grain est grossier, le fil droit avec parfois du contrefil.
  • Origine : Afrique Tropicale
  • Densité : 0,83 ou 830 kg /m3 à 12 % d’humidité , indice de dureté Monnin 8,8 en fait un bois résistant correctement au poinçonnement.
  • Utilisations : Parquets massifs haut de gamme, terrasses, escaliers,

Mukulungu

Mukulungu terrasse illustration

Grain fin, toucher légèrement soyeux et surtout robustesse peuvent caractériser le Mukulungu.

Son emploi pour la réalisation de terrasses, les rendra très durables, le Mukulungu est une valeur sûre, encore méconnue.

Les lames commercialisées sous l’appellation Mukulungu ont en principe l’appellation FSC®.

Taux de silice élevé, forte densité, forte résistance aux champignons et insectes xylophages, font du Mukulungu un bois de classe 5 : emploi en milieu marin et eaux saumâtres.

  • Caractéristiques : bois de cœur brun rouge veiné de touches plus foncées, fil droit avec parfois un léger contrefil.
  • Origine : Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale
  • Densité : 0,94 ou 940 kg /m3 à 12 % d’humidité , indice de dureté Monnin 7,7, bois non flottable
  • Utilisations : Bois de terrasses, aménagements intérieurs, parquets, menuiserie intérieure.

Niové

niové terrasse illustration

.

  • Caractéristiques : Teinte Brun Jaune orangé à brun rouge, grain fin et fil droit sans contrefil,
  • Origine : Afrique de l’Ouest, Tropicale, Centrale
  • Densité : 0,88 ou 880 kg /m3 à 12 % d’humidité , indice de dureté Monnin 7,5
  • Utilisations : entourage de piscine, habillages de spa, placages, mobilier de jardin, etc

Padouk

padouk lame illustration

  • Caractéristiques : grain grossier avec un léger contrefil, teinte rouge vif initialement , brun violacé après exposition à la lumière
  • Origine : Afrique de l’Ouest et Centrale.
  • Densité : 0,79 ou 790 kg /m3 à 12 % d’humidité, indice de dureté Monnin 8,3, bois à flottabilité variable.
  • Utilisations :

Asie

Bangkiraï

bangkiraï terrasse illustration

C’est un bois sensible aux insectes de bois secs qui nécessite un traitement de préservation.

  • Caractéristiques : Bois moyennement stable nécessitant de bonnes fixations bien réparties.
  • Origine : Asie du sud Est : Indonésie, Thaïlande,
  • Densité : 0,91 ou 910 kg /m3 à 12 % d’humidité , indice de dureté Monnin 7,3
  • Utilisations :

Teck

teck terrasse illustration

Le Teck est peu dense, donc relativement léger, mais doté d’une excellente résistance aux intempéries et d’un bon pouvoir naturel anti dérapant, raison pour laquelle, il est employé pour la réalisation des ponts de bateaux.

Son emploi, pour la réalisation de terrasses nécessite, selon la surface à couvrir un certain budget !

Parmi les bois employés pour les platelages, c’est probablement l’un des plus chers.

Le teck est un bois gras qui pour certaines utilisations nécessite d’être dégraissé

Toutefois, une terrasse en teck massif à un toucher et un rendu incomparables.

Le Teck ! Bois à la mode, il y a plus de 2 décennies ! Tellement en vogue que les forêts primaires ont été dévastées et fort heureusement la réglementation durcie.

Dorénavant, le teck que l’on trouve, pour des terrasses, des meubles, etc, est issu de plantations gérées durablement (j’ose le croire).

  • Caractéristiques : Bois siliceux donc naturellement anti dérapant, imputrescible, très durable, mais pas trop compliqué à travailler du fait de sa densité peu élevée.
  • Origine : Asie (très majoritairement), Afrique, Amérique du Sud
  • Densité : 0,67 ou 670 kg/m3 , indice de dureté Monnin 4,2 donc assez sensible au poinçonnement et à l’abrasion.
  • Utilisations : parquet haut de gamme, pont de bateau, terrasses, meubles haut de gamme, ouvrages devant rester dans l’eau en permanence y compris saumâtre.

Devis Rapide et gratuit

Quelle que soit la taille de votre projet, nous prenons rendez vous rapidement pour une visite technique ainsi qu’un relevé et le devis vous est envoyé 72 heures ouvrables après.

1 Partages
Enregistrer1
Partagez