L’escalier est de nos jours issu d’une fabrication à la mesure. Sa course est fonction de la distance plancher bas/ plafond (élévation) qui selon la hauteur à franchir, la largeur/longueur de la trémie, et surtout de la forme que vous souhaitez diffèrent.

La pose d’un escalier bois nécessite, afin d’être réalisée dans les règles de l’art une bonne préparation.

Tous ces éléments mis bout à bout afin d’éviter une adaptation plus ou moins hasardeuse de cet ouvrage utilisé quotidiennement.

Escalier bois en rénovation

La pose d’un escalier dans une maison, un appartement, un bureau, est une étape importante lors d’une rénovation car c’est un « meuble » qui durera bien plus de 20 ans.

Quelques points techniques dont il faut tenir compte avant de commencer quoi que ce soit :

  • Le giron ou largeur de la marche, doit se situer entre 25 et 28 centimètres
  • La hauteur de l’emmarchement, doit lui se situer entre 16 et 19 cm pour un escalier confortable à monter
  • La loi de Blondel

Comment créer une trémie ?

La forme de trémie la plus courante est rectangulaire, mais elle peut aussi être ronde, carrée …

Une prise de mesures préalable à tout démontage ou découpe est requise, l’erreur n’est pas forcément permise.

La première partie consiste à tracer précisément l’emplacement de la future trémie.

Ensuite il convient de démonter, puis découper proprement le plancher ou parquet existant sur la surface qui va accueillir l’escalier afin de créer une trémie.

Il faut souvent étayer afin de pouvoir couper les éléments de plancher et de renforcer la périphérie avec la même section de bois que celle utilisée initialement.

Trémie dans un plancher bois

Démonter / découper proprement le plancher et mettre en œuvre les renforts ( scellés dans le mur, s’il y a un mur permettant l’appui, sinon pointés) de même section que l’existant afin de répartir les forces latéralement.

En langage un peu plus technique, créer un chevêtre : couper une solive la fixer sur une traverse qui elle-même sera fixée sur les 2 solives présentes de chaque côté.

La trémie bois est la solution la plus rapide et se réalise fréquemment en une journée.

Une petite réserve toutefois, sur les plancher anciens avec un parquet en finition posé sur lambourdes, il faut remettre en œuvre une partie de ce parquet afin de parfaire la finition.

Trémie dans un plancher béton

La méthode est similaire au plancher bois, mais avec un matériau nettement plus lourd des poutrelles béton :

  • Casse de l’existant, enlèvement des gravats dont le volume est fréquemment important
  • Ferraillage, coffrage, coulage
  • Temps de séchage long indispensable pour la solidité de l’ouvrage

La mise en œuvre d’une trémie dans un plancher béton nécessite en cumul plusieurs jours de travail

En quelques étapes simples, pose escalier bois …

Selon le modèle à assembler les étapes peuvent différer. La pose d’un escalier droit, simple peut facilement commencer par un assemblage au sol des différents éléments puis une pose à blanc pour parfaire les ajustements.

montage-escalier-hêtre-calvados

Pour la pose de l’escalier en hêtre 2/4 tournants ci-contre, la première étape fut d’assembler les balustres, main courante et poteaux, puis de fixer le limon gauche sur le mur ainsi que quelques marches à blanc afin de s’assurer du bon niveau de l’ensemble.

montage-escalier-bois-massif

La suite est un peu moins ardue puisqu’il faut assembler les marches et contremarches, s’assurer que tous les éléments soient bien placés et à la bonne hauteur : balustres, câbles inox si présents.

La dernière étape consiste à fixer définitivement tous les éléments et à s’assurer de leur bon ajustement