Pose escalier bois

Pose escalier bois

L’escalier est souvent issu d’une fabrication sur mesures selon la hauteur à franchir, la largeur/longueur de la trémie, et surtout de la forme que vous souhaitez.

Tous ces éléments afin d’éviter une adaptation de cet ouvrage utilisé quotidiennement plus ou moins hasardeuse.

Tous les escaliers en bois possèdent un talon de quelques centimètres qu’il est possible de recouper afin de l’ajuster au mieux à la configuration du lieu de pose.

Escalier en bois lors d’une rénovation

La pose d’un escalier dans une maison, un appartement, un bureau, est une étape importante lors d’une rénovation car c’est un « meuble » qui durera bien plus de 20 ans.

Quelques points techniques dont il faut tenir compte avant de commencer quoi que ce soit :

  • Le giron ou largeur de la marche, doit se situer entre 25 et 28 centimètres
  • La hauteur de l’emmarchement, doit lui se situer entre 16 et 19 cm pour un escalier confortable à monter
  • La loi de Blondel

Les étapes de pose …

La première étape consiste à poser en le fixant temporairement le limon coté mur ou cloison ou mur puis c’est le tour des piliers, balustres et quelques marches à blanc ceci afin de bien ajuster l’ensemble.

La suite devient plus simple :

  • Assembler les marches
  • Les contremarches
  • Les balustres
  • Les poteaux, accessoires, cables inox s’il y en a
  • La dernière étape consiste à fixer définitivement tous les éléments

Comment créer une trémie ?

La prise de mesures est toujours préalable à tout démontage ou découpe, l’erreur n’est pas permise.

La forme de trémie la plus courante est rectangulaire, mais elle peut aussi être ronde, …

La première étape consiste à démonter, puis découper proprement le plancher existant sur la surface qui va accueillir l’escalier afin de créer une trémie.

Dans un plancher bois

Il suffit de démonter / découper proprement celui-ci et de mettre en œuvre des renforts ( scellés dans le mur, s’il y a un mur permettant l’appui, sinon pointés) de même section que l’existant afin de répartir les forces latéralement.

En langage un peu plus technique, créer un chevêtre (couper une solive la fixer sur une traverse qui elle-même sera fixée sur les 2 solives présentes de chaque côté).

La trémie bois est la solution la plus rapide et la moins onéreuse, elle est généralement terminée en une journée.

Une petite réserve toutefois, sur les plancher anciens avec un parquet en finition posé sur lambourdes, il faut remettre en œuvre une partie de ce parquet afin de parfaire la finition.

Dans un plancher béton

La méthode est similaire au plancher bois, mais avec des poutrelles béton:

  • Casse de l’existant, enlèvement des gravats,
  • Ferraillage, coffrage, coulage
  • Temps de séchage long indispensable pour la solidité de l’ouvrage

La mise en œuvre d’une trémie dans un plancher béton nécessite en cumul plusieurs jours de travail

Demande de Devis