You are currently viewing Parquet généralités

Parquet généralités

Lors d’une rénovation de maison – ou construction – l’habillage du sol est un choix particulier et délicat à faire.

Le parquet est un maître inconditionnel de par sa typicité naturelle et son coloris qui permet de donner une ambiance particulière et toujours chaleureuse quel que soit le style choisi.

Sa facilité d’entretien est également un atout de taille de même que son tarif plus ou moins abordable selon le bois sélectionné.

Définir son budget

Le prix d’un parquet va dépendre de plusieurs éléments :

  • Le type qui peut être massif ou contrecollé et surtout l’essence du bois retenu. Il n’y a pas que le pin des landes, le chêne ou encore le hêtre
  • La taille et l’épaisseur des lames ainsi que la finition : à titre d’exemple une finition au vernis vitrificateur : 25€ HT le m2, huile : 2 à 5€ HT le m2 ou cire : 5 à 10€ HT le m2).

De plus, le tarif peut varier également en fonction du savoir-faire de l’artisan et selon différents paramètres :

  • Le type de parquet en lui-même : épaisseur et essence (tarifs différents selon si c’est du bois de pays ou de l’exotique).
  • La pose voulue selon le support : la pose clouée et/ou vissée va être plus chère que la collée elle-même plus chère que la pose flottante.
  • Les coûts liés aux avant-travaux comme la dépose de l’ancien parquet ou le réajustement du support par l’application d’un ragréage (par ex). Les finitions après-travaux font également partie du coût à prévoir dans le budget.
  • La superficie de parquet à poser et la typologie de la pièce : une pièce rectangulaire est plus rapidement couverte.
  • Le coût de la main d’œuvre qui diffère selon les entrepreneurs et leur position géographique.

Le type de parquet en fonction des pièces

parquet-1-illustration

Il ne faut pas faire l’erreur de choisir un seul et unique type de bois en se disant que ça fera l’affaire dans toute la maison … bien que dans les bâtisses anciennes c’était fréquemment le cas !

Chaque bois à ses spécificités et tous ne conviennent pas à la destination de la pièce dans laquelle vous souhaitez le poser.

Il faut prendre en compte la résistance du bois aux sollicitations : densité, traitement de surface, …

Du fait que le bois est un matériau naturel, il est, comme d’autres matériaux, sensible aux rayonnements UV.

Le bois change de couleur à son exposition, si vous avez une grande baie vitrée ou que vous souhaitez poser un parquet dans votre véranda, toutes les essences ne sont pas forcément adaptées ou nécessiterons un entretien plus ou moins régulier.

Pièces d’eau

parquet pont de bateau

Dans les pièces telles que la cuisine ou la salle de bain, on va privilégier certains bois exotiques très tolérants à l’humidité tels que le Doussié, le Merbau ou encore le massaranduba (très utilisé en terrasse car très dense donc solide et durable … à condition de respecter quelques règles et d’être très correctement fixé ! )

  • En suggestion, la pose collée type « pont de bateau » qui permettra de mieux supporter les variations de température et d’humidité associée à une finition huilée (à base de Tung par ex) pour le protéger des tâches et de l’humidité.

La cuisine, on peut aussi prendre du bois massif comme le chêne ou le hêtre qui sont de densité importante (avec un traitement de surface approprié).

Le tout est que le bois doit être très résistant puisque la cuisine constitue un lieu de sollicitation et de risques extrêmes.

Entrées et couloirs

Dans les lieux de passage forts comme l’entrée et les couloirs, on va privilégier un parquet massif, posé sur un bon support, qui résistera à la forte utilisation / abrasion du lieu à condition d’avoir une épaisseur minimale de 14-16mm.

Chambres

parquet ancien

Dans les chambres où le passage est, en principe, limité, le parquet massif ou contrecollé fonctionne.

On peut également utiliser des bois plus tendres et plus clairs comme le sapin, le pin, l’épicéa ou le bambou.

Pour une chambre d’enfant la pose collée peut être privilégiée (attention toutefois au type de colle utilisée et aux allergènes qu’elle pourrait contenir).

Pour une chambre d’adulte on peut utiliser n’importe quelle pose, c’est au choix et fonction du support en place.

Salle de séjour

Le salon ! Goûts et couleurs ne se discutent pas … La pose et le type du parquet non plus.

Cependant il faut veiller à une bonne épaisseur des lames pour résister aux sollicitations régulières, au minimum 3,2 mm de couche d’usure. « Pour info une passe de ponceuse = 1mm environ« 

La finition est au choix, à condition qu’elle soit suffisamment dense et protège efficacement le bois.

En soi, dans le salon là aussi tout est permis. Mais là encore réfléchissez soigneusement, votre budget en dépend.

Extensions de type véranda

Pour les extensions de type véranda où les écarts de température peuvent être importants et le taux d’humidité également (surtout en Normandie ou dans le Nord) il faut penser à du parquet massif qui est le plus avantageux en termes d’isolation (que ce soit thermique ou phonique).

En ce qui concerne l’essence, les exotiques sont idéaux … quoi que certains bois de pays se prêtent facilement à l’exercice.

Les bois exotiques : Ils sont, certes, plus chers mais ils s’adaptent mieux pour ce genre de pièce : Résistance à l’abrasion, à l’humidité, densité supérieure à 1 …

Cependant il faut faire attention aux essences exotiques choisies car comme dit précédemment, le bois change de couleur au contact des UV, un parquet en Wengé (bois très sombre), par exemple, a toutes les chances de nécessiter un entretien régulier pour préserver au mieux sa couleur d’origine.

Paquet massif ou parquet contrecollé.

Le parquet massif est comme son nom l’indique constitué d’un seul et même bois (ou essence).

Il est très souvent stable et très durable dans le temps ( il suffit de visiter quelques maisons anciennes de la périphérie de Caen pour s’en convaincre)

Le parquet contrecollé lui, est constitué de plusieurs épaisseurs de bois assemblées/pressées ensemble par collage (le parement est en bois massif, généralement 3,2 mm, le reste est assemblé tel un contreplaqué en bois de moindre valeur d’où son cout inférieur au parquet massif).

La gamme d’essences proposées est plus large.

De plus, les parquets contrecollés sont plus facilement adaptables à l’habitat et moins onéreux tout en ayant l’aspect d’un massif

Quel que soit votre choix, votre parquet nécessitera une finition à moins que vous ne préféreriez le bois d’apparence brute.

La finition sera envisagée selon l’usage du parquet et le budget convenu.

Voici un tableau qui va vous présenter les trois types de finitions, leurs avantages et inconvénients : Vernis (vitrifié), huilé ou ciré.

TYPEDEFINITIONAVANTAGESINCONVENIENTS
Vitrificateur (vernis)Il protège le parquet par un film.
Protection durable du parquet aux rayures et tâches.
Résistance et esthétique.
Possibilité de teinte.
Possibilité de rénovation simplifiée et à long terme.
Différents types de vernis possible (séchage rapide, teintes ou encore aspect mat ou brillant avec lustrage …).
Coûteux.
Nécessite un peu de technicité.
Huile (huilé)Aspect mat ou satiné.
Mise en valeur du bois à l’état brut.
L’huile est pénétrante (dite « non filmogène »). Elle rentre dans les fibres du bois pour le protéger de l’usure et des tâches quotidiennes en profondeur.
Différentes huiles aux différentes fonctions (teinte, effet ciré, végétales ou modifiées).
Protège en profondeur.
Irréversible (imprégnation pas seulement en surface mais également en profondeur. . Entretien régulier.
Cire (ciré)Couche protectrice qui comble les pores du bois.
Couche durcie qui préserve l’aspect naturel.
Bonne odeur
Donne de l’éclat au bois naturel.
Fragile (se tâche et s’use rapidement).
Entretien très régulier (attention, le surdosage peut donner un sol glissant, bien respecter les conditions d’usages).


Différents types de finitions du parquet

Peu importe le type de parquet il faut prendre en compte son esthétique.

La couleur est directement liée à l’essence choisie et/ou de la finition (vernis/huile).

Ensuite il faudra bien choisir le format des lames : largeur, longueur et épaisseur.

La longueur des lames propose deux formats : courtes (entre 30 et 120cm) ou longues (entre 120 et 180cm).

Il sera indispensable de prévoir la longueur en fonction de l’utilisation.

Dans une pièce humide, on préférera travailler avec des lames courtes qui s’adapteront mieux aux changements d’humidité et de température.

La largueur des lames se distingue en quatre catégories : S, M, L et XL.

  • La taille S va jusqu’à une largueur de 70mm.
  • La M est égale à une largeur de 90mm.
  • Les catégories L et XL se trouvent entre 120 et 130mm puis 150-170mm et parfois au delà.

Associée indéfectiblement à la largeur, l’épaisseur est aussi répartie en quatre valeurs : 10mm, 14mm, 20mm et 22mm et parfois au delà.

Plus la largueur des lames augmente plus leur épaisseur augmente !

On peut également styliser son parquet pour obtenir des effets différents sur une lame de bois : Voir

Enfin, lors de la pose, on peut opter pour des motifs particuliers afin de styliser une pièce comme le chevron, le mosaïque, le Versailles … ou plus classiquement le parquet à l’anglaise ou la française ! en savoir plus

Les modes de poses

Il y a trois modes de pose de parquet, voici un tableau récapitulatif :

Mode de poseUtilisationAvantagesTarifs à titre indicatif (hors fourniture)
Cloué et/ou visséConsiste à clouer les lames à des lambourdes.
Plutôt utilisé en rénovation ou création de solivage neuf.
Ne convient qu’aux parquets massifs et certains contrecollés d’une épaisseur > 20mm.
Durable et résistant.
Permet d’avoir une largeur conséquente de lames.
Permet le passage de câbles et la pose de panneaux isolants.
De 28 à 40e le m2.
ColléCollage du bois au sol en plein ou en cordon.
Parquet massif comme contrecollé.
Épaisseur jusqu’à 15mm.
Idéal pour les pièces à fort taux d’humidité ou avec un sol chauffant.De 20 à 30e le m2.
FlottantNe concerne que les parquets contrecollés/stratifiés ou autre revêtement de sol.
Système de clips ou languettes collantes pour unifier les lames.
Lames obligatoirement dans le sens de la lumière.
Installation et pose rapide et simple pouvant être réalisée par tous.De 15 à 30e le m2.
Modes de poses du parquet