Isolation thermique

Isolation thermique

Une bonne isolation thermique permet à la fois de réduire vos différentes consommations d’énergie primaire tout en accroissant notablement le confort de votre logement au quotidien.

Il y a aujourd’hui pléthore de matériaux, de solutions plus ou moins efficaces qui permettent d’isoler convenablement les murs, plafonds, combles d’un bâtiment et ce quelle que soit sa destination : commerciale ou résidentielle.

Tous ces éléments pour un but : l’efficacité et la performance énergétique du logement.

Intérêt de l’isolation thermique

Isolation mur montant en bois

Réaliser de tels travaux énergétiques est intéressant pour le confort au quotidien et les économies financières générées : température, chaleur agréable partout dans la maison, qualité de l’air intérieur, faible consommation d’énergie, baisse

L’isolation est également bénéfique pour l’environnement car, en réduisant les consommations, elle permet de préserver les ressources énergétiques et de limiter les émissions de gaz à effet de serre, tout en valorisant votre patrimoine.

De plus, avec les aides mises à disposition, c’est un projet qui peut s’amortir assez rapidement, sur la base des économies, valorisées notamment au travers des CEE (Certificats d’Economie d’Energie) et d’autres dispositifs.

Déperditions thermiques exemples

15 à 20% voir plus (selon la conception) des pertes de chaleur passent par les murs d’une maison, d’un appartement ou d’un local commercial et ce sont près de 30% par le toit, le reste par les portes, fenêtres

Déperditions thermiques exemple

Quelques points à prendre en compte afin d’obtenir un coefficient performant:

  • Bonne étanchéité à l’air
  • Ventilation contrôlée : vmc double flux …
  • Bonne isolation thermique et phonique des murs et plafonds à l’aide de matériaux durables
  • Equipements de chauffage et de confort performants

L’énergie la moins chère est celle qui n’est pas consommée !

Faut il isoler l’intérieur ou l’extérieur ?

isolation par l exterieur

L’isolation la plus efficace est très souvent celle mise en place à l’extérieur, toutefois toutes les constructions et les budgets (aides comprises) ne s’y prêtent pas.

Ex : Une maison en pierres, une maison à colombages, environnement bâtiment de France, etc.

L’efficacité d’une telle isolation tient directement à la localisation des ponts thermiques et surtout au soin apporté pour les traiter efficacement. Une étude préalable sérieuse et détaillée est souvent nécessaire.

Une solution (parmi d’autres) est de doubler, isoler les murs intérieurs à l’aide de laine minérale ( ou autres), recouverte d’un parement en plaque de plâtre. Cette technique a l’avantage, pour les petits budgets, de pouvoir être réalisée pièce/pièce (espacée dans le temps).

L’isolation thermique intérieure

Le principal inconvénient : Si vos pièces sont petites, la perte de place peut aller au delà de 10 cm sur toute la périphérie. L’obligation de modifier voir remplacer les prises et interrupteurs (les fils sont généralement trop courts).

  • Les doublages collés par plots de map : le produit est efficace, doté selon l’épaisseur d’un coefficient de résistance thermique; assez rapide à poser. Néanmoins le support doit être en bon état et sec. Le matériau posé combine l’isolant (laine de verre, de roche, …) et le parement final en plaque de plâtre : de 10 à 13 mm hydrofuge ou non
  • Les doublages sur rails métalliques sont à envisager lorsque le support est irrégulier : l’isolant (laine de roche, de verre, … en panneaux rigides) est séparé de la plaque de finition ( plaque de placo, lambris …). Les doublages en « placostil » rattrapent les différences de surface avec une très grande efficacité. Cette structure légère atteint sans peine les niveaux réglementaires d’isolation. Les complexes d’isolation que nous proposons possèdent les performances thermo-acoustiques nécessaires.

Lors de la réalisation d’une isolation intérieure, il est important de prêter attention à l’état de vos fenêtres et portes fenêtres qui doivent être plutôt récentes ou une part importante du bénéfice de l’isolation partira « par la fenêtre ».

L’isolation thermique extérieure

Il s’agit de mettre en place une enveloppe sur la maison ou le bâtiment concerné afin de traiter les ponts thermiques.

Les possibilités sont innombrables dans les isolants fixés mécaniquement sur la façade: polystyrène, laine de roche, …

Les parements de finition ne sont pas en reste: bardage bois, composite, fibre ciment, enduit hydraulique, panneaux pré-découpés type trespa,

  • L’enduit isolant convient sur les façades en bon état (bonne planéité, sans défaut).Cette technique se compose de panneaux rigides ou semi-rigides (laine de verre, de roche, polystyrène, …) fixés mécaniquement /collés et recouverts par d’un enduit mince armé.
  • Lorsqu’il s’agit de bardages, de panneaux de finition, une ossature bois ou métal est mise en place au préalable au sein de laquelle sont placés les panneaux d’isolant (sans oublier le vide d’air).

La réalisation d’une isolation extérieure est soumise à déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie, voir plus si vous êtes en périmètre bâtiments de France : il y a modification de la façade.